Blockhauss à Pen Bron en Bretagne

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’hôpital fut évacué en février 1942, les jeunes malades furent alors envoyés à Varades. 

Seul trois sœurs assuraient un poste de secours, tandis que les bâtiments étaient occupés par un corps de garde formé de huit soldats allemands. Pen Bron fut alors fortifié, et devint une citadelle comptant 23 ouvrages de défenses divers, dont subsistent aujourd’hui plusieurs blockhaus.






La pointe de Pen Bron, située en face au Croisic, fut transformée  en véritable petite forteresse. Sur cette presqu’île, de superficie restreinte, fut construit une trentaine d’ouvrages.